Tous les articles de socadmin

Le 27e Gala de la SOCAN salue « Le début d’un temps nouveau »

Montréal – Le 27e Gala annuel de la SOCAN est de retour au légendaire Métropolis de Montréal le 12 septembre afin de célébrer et mettre en vedette les auteurs, compositeurs et éditeurs de musique du Québec et leur extraordinaire contribution à la musique.

Parmi les artistes et autres joueurs de l’industrie qui seront honorés à cette occasion, se trouve l’auteur-compositeur de l’immortelle chanson Le début d’un temps nouveau,Stéphane Venne, qui recevra le prestigieux PRIX EMPREINTE CULTURELLE, soulignant l’importante contribution culturelle d’une œuvre musicale créée par un membre de la SOCAN.

Le gala sera ponctué de prestations qui auront l’heur de plaire aux artistes et autres joueurs de l’écosystème musical québécois présents. Ariane Moffatt recevra le prixAUTEURE-COMPOSITRICE DE L’ANNÉE et on soulignera les prouesses à l’international de deux jeunes et extraordinaires auteures, compositrices et interprètes : Cœur de Pirate et Grimes (PRIX INTERNATIONAL, ex aequo). On remettra également le PRIX EXCELLENCE à Richard Séguin, incontournable vétéran, fort de plus de 40 ans de carrière, alors que onze chansons qui totalisent toutes, rappelons-le, au-delà de 25 000 passages radiophoniques deviendront des CLASSIQUES DE LA SOCAN. Parmi celles-ci : plusieurs titres de « l’indomptable » rocker Éric Lapointe et du regretté Dédé Fortin et ses illustres Colocs. Les auteurs, compositeurs et éditeurs des 10 chansons francophones les plus entendus à la radio en 2015 seront aussi récompensés.

« La SOCAN est très fière de la vitalité créatrice de ses membres, qu’ils soient des créateurs ou des éditeurs aguerris, en émergence, ou à la carrière florissante », a déclaré le chef de la direction, Eric Baptiste. « Que leur succès soit national, international, ou les deux, nous sommes sûrs que l’actuelle ère de succès créatifs musicaux sans précédent va se poursuivre. La SOCAN a effectué de nombreux et importants pas en avant au cours de la dernière année, et c’est avec beaucoup d’enthousiasme que nous célébrons “Le début d’un temps nouveau” grâce à ce gala qui saura très certainement nous en mettre, plus que jamais, plein la vue, les oreilles et les cœurs ».

Grande fête annuelle de tous les auteurs, compositeurs et éditeurs de musique dont le travail est source d’émotion et définit toute une culture, ce gala annuel est l’un des plus importants de l’industrie musicale au Québec. Parmi les autres prix spéciaux qui seront remis lors de cette soirée animée par Stéphane Archambault et mise en scène parYann Perreau, mentionnons le PRIX HOMMAGE à Alain Chartrand, fondateur du festival Coup de cœur francophone qui présentera en novembre sa 30e édition. Mentionnons qu’un prix sera remis dans une toute nouvelle catégorie cette année, celle d’ÉDITEUR DE L’ANNÉE et que plusieurs prix viendront également saluer l’excellence des compositeurs audiovisuels qui jouent un rôle essentiel dans notre paysage télévisuel et cinématographique.

Stéphane Archambault membre fondateur, compositeur et chanteur de la formation Mes Aïeux en sera à sa première expérience en tant que maître de cérémonie du gala annuel de la SOCAN. « C’est sans doute le gala le plus cool de l’industrie. C’est le Noël du Campeur de la musique. Mieux encore, c’est un gros party de famille. Et cette année, c’est moi qui reçois la parenté. Quel honneur ! Quel bonheur ! », s’est-il réjoui.

Cette année encore, chacun des lauréats des prix spéciaux recevra un trophée Le SOCAN, le seul trophée majeur de l’industrie de la musique à être également un instrument de musique. Cette année, les cinq crotales de bronze de marque SABIAN qui ornent le SOCAN sont accordés pour jouer les cinq premières notes de la chanson Le début d’un temps nouveau.

Le Gala de la SOCAN de Montréal vise à souligner les réussites des plus de 25 000 membres de l’organisation au Québec et remettra ainsi des prix à plus de 80 lauréats dans 21 catégories. La liste complète des lauréats sera diffusée dans la soirée, le 12 septembre prochain.

À PROPOS DE LA SOCAN
La SOCAN est une organisation appartenant à ses membres qui représente les droits d’exécution de plus de quatre millions de créateurs et d’éditeurs de musique au pays et à travers le monde. La SOCAN est fière de jouer un rôle d’avant-garde pour assurer le bien-être à long terme de ses plus de 135 000 membres canadiens et de l’écosystème musical canadien dans son ensemble. La SOCAN perçoit des droits de licences de plus de 130 000 entreprises au pays et distribue ces redevances à ses membres ainsi qu’aux sociétés d’auteurs affiliées internationales. La SOCAN distribue également à ses membres les redevances qu’elle reçoit des organisations affiliées internationales pour l’utilisation de leur musique à travers le monde.

-30-

CONTACTS MÉDIAS
SOCAN : Éric Parazelli, 514 844-8377, poste 4934, parazellie@socan.ca
SIX MEDIAS (pour demandes d’entrevues) : Audrée Loiselle, 514 544-7013,audree@sixmedia.ca

La Fondation SOCAN annonce les 24 lauréats des prix Jeune compositeur et Jeune compositeur audiovisuel

Toronto – La Fondation SOCAN annonce aujourd’hui les 24 lauréats de ses prix Jeune compositeur et Jeune compositeur audiovisuel.

Cette édition a reçu un total de 224 candidatures et 51 000 $ ont été remis en bourses. Ainsi, le jury a remis son grand prix à Taylor Brook, un Canadien établi à New York, pour sa très inspirante pièce « Song for Solo Cello ».

« Nous félicitons tous les lauréats de cette édition pour leur musique qui a su impressionner les jurys au point de les nommer gagnants », a déclaré la directrice de la Fondation SOCAN, Charlie Andrews. « Le Canada regorge de jeunes compositeurs de talent et nous sommes heureux de pouvoir contribuer au rayonnement de certains d’entre eux afin de leur permettre de continuer à créer cette musique qui nous touche tous tant. »

Les Prix annuels de la Fondation SOCAN pour les jeunes compositeurs visent à récompenser les compositeurs canadiens de moins de 30 ans pour une œuvre musicale s’inscrivant dans l’une des cinq catégories de musique de concert. Les candidatures sont évaluées anonymement par un jury de trois compositeurs émérites : Dr. Robert Lemay (Sudbury, ON), Jocelyn Morlock (Vancouver, Colombie-Britannique), et Afarin Mansouri Tehrani (Toronto, ON).

« Les candidats de cette année ont fait preuve de beaucoup de talent et d’une très grande imagination, et nous avons eu droit à une très grande et admirable diversité de styles et d’influences dans leurs œuvres », a déclaré Mme Morlock.

Le concours Jeune compositeur audiovisuel vise quant à lui à reconnaître les jeunes compositeurs canadiens de moins de 30 ans pour leurs thèmes musicaux ou trames sonores créées exclusivement pour une œuvre audiovisuelle. Le jury dans cette catégorie était composé des professionnels de l’industrie suivants : Darren Fung (Los Angeles, Californie), Judith Gruber-Stitzer (Montréal, QC), et Stephanie Copland (Toronto, ON).

« Le degré de talent musical et de professionnalisme auquel nous avons eu droit dans la cohorte de compositeurs AV cette année était impressionnant. Ça me rassure de savoir que l’art de la composition à l’écran se porte aussi bien », a déclaré M. Fung.

Les lauréats des Prix jeune compositeur sont :

Les Prix Sir Ernest MacMillan (remis à des compositions pour au moins 13 musiciens et jusqu’à un orchestre symphonique complet et pouvant inclure des participations vocales ainsi qu’électroacoustiques)

1er—Hoi Chak Roydon Tse (Toronto, ON)
2e—Matthew Ricketts (New York, USA)
3e – Joseph Glaser (Montréal, QC)

Les Prix Serge Garant (remis à des compositions pour au moins 3 et un maximum de 12 musiciens avec ou sans participation vocale ou électroacoustique).

1er—Taylor Brook (New York, USA)
2e—David Storen (North Vancouver, C.-B.)
3e — Carmen Vanderveken (Nijmegen, Pays-Bas)

Les Prix Pierre Mercure (remis à des compositions en solo ou duo, avec ou sans participation vocale ou électroacoustique)

1er—Taylor Brook (New York, USA)
2e — Gabriel Dufour-Laperriere (Montréal, QC)
3e—Hoi Chak Roydon Tse (Toronto, ON)

Les Prix Hugh Le Caine (remis à des œuvres électroacoustiques enregistrées ou dont la prestation est au moins en partie exécutée grâce à des haut-parleurs. Les œuvres de cette catégorie peuvent être multimédias et comporter des instruments acoustiques ou des voix, en direct ou enregistrées. L’élément principal de l’œuvre doit être électroacoustique)

1er — Guillaume Campion (Montréal, QC)
2e — Maxime Fillion, (Montréal, QC)
3e — Matthew Horrigan (Vancouver, BC)

Les Prix Godfrey Ridout (remis à deux œuvres vocales avec ou sans instrumentation ou éléments électroacoustiques)

1er — Katerina Gimon (Vancouver, BC)
2e — Matthew Horrigan (Vancouver, BC)
3e — Dylann Miller (Aurora, ON)

Le Grand Prix John Weinzweig (remis à la meilleure œuvre soumise, toutes catégories confondues ; les candidats n’ont pas à soumettre leur candidature pour ce prix)

Taylor Brook (New York, USA).

Les lauréats des prix Jeune compositeur audiovisuel sont :

Meilleure musique originale — Non-fiction

1er — Antoine Binette Mercier (Montréal, QC)
2e — William Kraushaar (Montréal QC)
3e — Olivier Bibeau (Québec, QC)

Meilleure musique originale — Fiction

1er – Arie Verheul van de Ven (Toronto, ON)
2e — Isaias Garcia (Toronto, ON)
3e (ex aequo)—Vincent L. Pratte (Los Angeles, USA)
3e (ex aequo)—Shaun Chasin (Toronto, ON)

Meilleure chanson thème (ouverture ou fermeture)

1er—Emily Klassen (Toronto, ON)
2e—Spencer Creaghan (London, ON)
3e—Vincent L. Pratte (Los Angeles, USA)

Meilleure musique originale — Animation

1er — Lora Bidner (Toronto, ON)
2e — Benjamin Goldman (Montréal, QC)
3e—Toby Sherriff (Los Angeles, USA)

À propos de la Fondation SOCAN
La Fondation SOCAN, créée en 1992, a pour mission d’encourager la créativité musicale et une meilleure compréhension du rôle des créateurs de musique dans notre société.

Contact média : Charlie Andrews, (416) 445-8700, poste 3855, foundation@socan.ca

– 30 –

La SOCAN acquiert Audiam dans la foulée de l’achat de MediaNet

Toronto et New York – La SOCAN, l’organisation appartenant à ses membres qui représente les droits d’exécution de plus de quatre millions de créateurs et d’éditeurs de musique au pays et à travers le monde et qui affichait récemment des revenus totaux de 308 millions $ CA pour l’année 2015, vient de confirmer qu’elle a procédé à l’acquisition de 100 % des intérêts de l’entreprise new-yorkaise Audiam. Cette acquisition permet désormais à la SOCAN d’offrir une solution unique et globale à l’industrie de la musique au chapitre des licences pour les services numériques et des paiements de redevances aux auteurs, compositeurs et éditeurs de musique.

Grâce à Audiam, la SOCAN dispose désormais d’une base de données et de métadonnées exhaustives concernant les œuvres ainsi que les enregistrements sonores disponibles sur le marché, en plus de la technologie et du savoir-faire pour les jumeler, octroyer des licences et s’assurer que les ayants droit soient payés équitablement pour leur travail.

La question des licences et des paiements a récemment donné lieu à de nombreux affrontements sous forme de recours collectifs par des ayants droit contre des entreprises de diffusion en continu de musique.

Grâce à l’acquisition d’Audiam, la SOCAN étend donc ses activités dans le domaine de la perception des redevances pour les reproductions d’œuvres musicales (les droits « mécaniques »), l’octroi de licences afférentes et la distribution de ces redevances aux États-Unis et au Canada. Audiam permet aux créateurs et éditeurs de musique d’être payés avec exactitude tout en permettant aux services de diffusion en continu de musique et à YouTube de ne plus se soucier des questions de responsabilité, de violation ou de problèmes avec les données. Audiam est un guichet unique pour l’octroi de licences et la perception des redevances pour toute l’Amérique du Nord.

« En 2013, Audiam a créé une onde de choc dans le système des redevances musicales en identifiant et corrigeant d’importantes lacunes dans la chaîne de valeur de la musique numérique tout particulièrement dans le cas de vidéos sur YouTube — en parvenant à jumeler avec exactitude les données du service aux bons ayants droit », a expliqué le chef de la direction de la SOCAN, Eric Baptiste. « Avec l’acquisition d’Audiam, la SOCAN fait un grand pas en avant afin de réaliser sa vision de devenir le leader mondial de la transformation des droits musicaux grâce à d’importants nouveaux outils qui nous permettront de nous assurer que nos 135 000 membres auteurs, compositeurs et éditeurs de musique soient correctement et équitablement payés. »

« La SOCAN est non seulement l’organisation de droits musicaux la plus avancée technologiquement, la plus efficiente et la plus transparente au monde, mais son conseil d’administration et sa direction n’ont qu’un seul objectif : s’assurer que les œuvres des créateurs et éditeurs de musique fassent l’objet des licences appropriées les ayants droit soient payés pour leur travail », a déclaré le fondateur et chef de la direction d’Audiam, Jeff Price. « Joindre les ressources et connaissances de la SOCAN à celles d’Audiam nous permettra de régler une bonne fois pour toutes les problèmes globaux de notre industrie en permettant à ces fournisseurs de services de ne plus avoir à s’inquiéter de potentielles violations tout en s’assurant que les ayants droit sont payés. »

Audiam a été fondée en 2013 par le fondateur et ancien chef de la direction de TuneCore, Jeff Price. La technologie et le processus d’exploitation innovants d’Audiam permettent d’identifier l’utilisation de musique et la correction des données chez les fournisseurs de services numériques tels que Spotify, Apple Music, YouTube, Google Play et d’autres, afin que les ayants droit puissent être payés. Audiam vient ainsi considérablement bonifier les capacités existantes de la SOCAN.

Cette acquisition a été complétée en juin, et Audiam demeurera une organisation séparée avec son propre nom pour un avenir prévisible. Jeff Price demeure en poste comme chef de la direction d’Audiam et il travaillera en étroite collaboration avec le chef de la direction du groupe SOCAN, Eric Baptiste et toute son équipe.

Audiam apporte à la SOCAN une des bases de données les plus complètes au monde au chapitre des enregistrements sonores et de leurs métadonnées relatives aux ayants droit, en plus d’une technologie sophistiquée d’audit et de couplage automatisé afin de trouver proactivement des œuvres pour lesquelles une licence n’a pas été octroyée ainsi que des redevances qui demeurent impayées.

En tant que plus importante organisation de l’écosystème musical canadien, la SOCAN est l’une des organisations de droits musicaux les plus importantes et les plus transparentes au monde. Dans l’esprit de sa vision d’être un leader mondial de la transformation des droits musicaux, la SOCAN investit massivement dans de nouveaux services qui sont essentiels pour ses membres dans le nouvel environnement numérique mondial.

La SOCAN va immédiatement mettre à profit la technologie et les services d’identification d’Audiam afin de payer avec encore plus d’exactitude les redevances d’exécution gagnées par ses membres sur YouTube et les autres plateformes numériques, élargissant ainsi son offre de service à ses membres auteurs, compositeurs et éditeurs de musique.

Le SOCAN prévoit également l’intégration des autres champs d’activité d’Audiam tels que l’octroi de licence et l’administration de revenus issus des droits mécaniques provenant des services numériques — incluant Spotify, Google Play et Apple — en plus de mettre à profit son expertise pour l’identification et le recouvrement de droits mécaniques existants, mais toujours impayés.

Les services d’Audiam seront immédiatement disponibles pour tous les membres de la SOCAN. Les clients Audiam existants verront eux aussi leurs services bonifiés grâce à l’arrivée des technologies de la SOCAN.

Pour une liste complète de ces services, rendez-vous ici.

L’acquisition, dont les détails n’ont pas été divulgués, a été complétée en juillet 2016.

Le 12 mai 2016, la SOCAN annonçait l’acquisition de MediaNet, une entreprise de Seattle de services technologiques musicaux interentreprises qui offre désormais aux membres de la SOCAN une administration à 360 degrés de leurs droits musicaux. La combinaison des capacités et services existants de la SOCAN à ceux d’Audiam et de MediaNet vient donc solidifier encore plus sa position comme l’un des leaders mondiaux parmi les organisations de droits musicaux.

À propos d’Audiam
Audiam représente actuellement les catalogues d’éditions de milliers d’auteurs et de compositeurs dont notamment Bob Dylan, Red Hot Chili Peppers, Metallica, Jack White, Jason Mraz, Steve Miller, Hyvetown, Round Hill Music, Imagem, Pretty Lights, Ruthless, Jimmy Buffett, Victory, Epitaph et Sumerian. À ce jour, l’entreprise a recouvré des millions de dollars en redevances provenant de YouTube, Spotify, Apple Music et autres services de diffusion en continu. Grâce à sa technologie unique, Audiam trouve les métadonnées pour chaque enregistrement sonore d’une œuvre musicale donnée, détermine son statut au chapitre des licences qui lui sont afférentes et récupère les revenus passés tout en assurant les revenus futurs des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique qui ont justement et de plein droit mérité ces redevances. Audiam est entièrement détenue par la SOCAN, la Société canadienne des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique.

À propos de la SOCAN
La SOCAN est une organisation appartenant à ses membres qui représente les droits d’exécution de plus de quatre millions de créateurs et d’éditeurs de musique au pays et à travers le monde. La SOCAN est fière de jouer un rôle d’avant-garde pour assurer le bien-être à long terme de ses plus de 135 000 membres canadiens et de l’écosystème musical canadien dans son ensemble. La SOCAN perçoit des droits de licences de plus de 130 000 entreprises au pays et distribue ces redevances à ses membres ainsi qu’aux sociétés d’auteurs affiliées internationales. La SOCAN distribue également à ses membres les redevances qu’elle reçoit des organisations affiliées internationales pour l’utilisation de leur musique à travers le monde.

Contacts média :
Environics Communications (pour la SOCAN) :
Melody Gaukel, (416) 969-2704,mgaukel@environicspr.com
SOCAN : Eric Parazelli (514) 844-8377 #4934, parazellie@socan.ca
Chart Room Media (pour Audiam): Brendan Gilmartin,Brendan@chartroommedia.com

« Rêves d’été » de Laurence Nerbonne remporte le Prix de la chanson SOCAN

Montréal – C’est Laurence Nerbonne qui a remporté les honneurs du vote populaire dans le cadre de la 11e édition du Prix de la chanson SOCAN grâce à sa chanson « Rêves d’été ».

Du 9 au 23 juin derniers, les amateurs de musique de partout au pays ont voté pour leur chanson préférée parmi les 10 œuvres mises en nomination par un panel d’experts de l’industrie. Outre le fait que les finalistes doivent être membres de la SOCAN, l’organisation de droits musicaux n’a joué aucun rôle dans la sélection des finalistes ou des gagnants.

Ainsi, le décompte des votes a permis de déterminer que c’est « Rêves d’été » qui a été la chanson la plus populaire du volet francophone du concours. Près de 30 000 votes ont été comptabilisés pour les volets francophones et anglophones, une augmentation de près de 33 % par rapport à 2015.

« “Rêve d’été” marque pour moi la fin d’une histoire et le début d’une autre sous un ciel beaucoup plus rose. C’est par cette chanson qu’est né l’album “XO” », confie Laurence Nerbonne. « Je suis vraiment fière de recevoir le Prix de la chanson SOCAN pour la chanson “Rêve d’été”, mais surtout vraiment touchée que les gens aient pris la peine de voter pour moi. Je suis également très heureuse de recevoir ce prix de la part d’un organisme qui encourage les créateurs de musique d’ici et qui s’assure que nos droits en chanson soient respectés. »

« Je suis particulièrement contente que le Prix de la chanson SOCAN salue cette année non seulement l’excellence, mais également l’audace d’une Laurence Nerbonne qui a osé le saut dans une carrière solo. Sa pop intelligente trouve son public et c’est grandement mérité », confie Geneviève Côté, chef des affaires du Québec à la SOCAN.

Pour cette victoire, Laurence Nerbonne recevra une bourse de 10 000 $ de la SOCAN, le choix entre une guitare Seagull Artist Studio CW ou 5 th Avenue Jazz de Guitares Godin, un clavier PSR-S970 de Yamaha Canada, ainsi qu’un chèque-cadeau de 500 $ de Long & McQuade.

Le Prix de la chanson SOCAN identifie, pour chacun des volets du concours, 10 chansons remarquables créées au cours de l’année précédente par des artistes en émergence telles que sélectionnées par un panel de 15 experts respectés de l’industrie. Le grand public est ensuite invité à voter une fois par jour pour leur chanson francophone et anglophone préférée afin de déterminer un ou une gagnante dans chacune des langues officielles.

Les gagnants du volet anglophone ont été les membres du groupe Fast Romantics pour leur chanson « Julia ».

Les neuf autres finalistes du volet francophone étaient :

  • « Avalanches » — créée et interprétée par Félix Dyotte ; éditée par Coyote Records.
  • « Avant de disparaître » — créée et interprétée par Claude Bégin ; éditée par Coyote Records.
  • « Crystel » — créée et interprétée par Philippe Brach ; éditée par L’Équipe Spectra.
  • « Igloo » — créée et interprétée par Safia Nolin.
  • « Les couteaux à beurre » — une création de Mélanie Boulay, Stéphanie Boulay et Jean Sebastien Houle ; interprétée par Les sœurs Boulay ; éditée par Les éditions Dare to Care.
  • « Les échardes » — créée et interprétée par Charlotte Cardin ; éditée par Corico Arts Inc.
  • « Olympe » — créée et interprétée par Rosie Valland ; éditée par Ambiances Ambigües et David Murphy et Cie.
  • « Placebo » — une création d’Alexe Gaudreault, Mariane Cossette-Bacon et John Nathaniel ; interprétée par Alexe Gaudreault ; éditée par John Nathaniel Prod Inc.
  •  « Saratoga » — une création de Chantal Archambault et Michel Olivier Gasse ; interprétée par Saratoga ; éditée par les Éditions Ambiances Ambigües

Les gagnants des précédentes éditions du volet francophone du Prix de la chanson SOCAN : Antoine Corriveau — « Le Nouveau vocabulaire » (2015), Patrice Michaud — « Mécaniques générales » (2014), Keith Kouna – « Batiscan » (2013), Koriass – « St-Eustache » (2012), Galaxie — « Piste 1 » (2011), Vulgaires Machines — « Parasites » (2010), Bernard Adamus — « La question à 100 piasses » (2009), Karkwa — « Oublie pas » (2008), Tricot Machine — « L’Ours » (2007), Ève Cournoyer — « Tout arrive » (2006).

À propos de la SOCAN
La SOCAN est une organisation fondée sur ses membres et représentant les droits d’exécution canadiens de plus de quatre millions de créateurs et d’éditeurs de musique au pays et à travers le monde. La SOCAN est fière de jouer un rôle d’avant-garde pour assurer le bien-être à long terme de ses plus de 135 000 membres canadiens et de l’écosystème musical canadien dans son ensemble. La SOCAN perçoit des droits de licences dans plus de 130 000 entreprises au pays et distribue ces redevances à ses membres et affiliées internationales. La SOCAN distribue également à ses membres les redevances qu’elle reçoit des organisations affiliées internationales pour l’utilisation de leur musique à travers le monde.

La crème de la crème des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique canadiens honorés aux SOCAN Awards

Toronto – Le Sheraton Centre de Toronto a vibré hier soir tandis que l’industrie canadienne de la musique s’était réunie pour rendre hommage aux meilleurs auteurs, compositeurs, créateurs de musique pour la télé et le cinéma et éditeurs canadiens dans le cadre de l’édition 2016 des SOCAN Awards.

Le gala de cette année était animé par Dave Bidini des Rheostatics et commandité par Gowling WLG, KPMG, HMV,, Long & McQuade, Music Canada, Ontario Media Development Corporation et la RBC. Ce gala rend hommage aux réussites des créateurs canadiens de musique d’une grande variété de styles musicaux : Pop/Rock, film et télévision, musique urbaine, dance, folk/traditionnel, jazz, country, classique, et bien d’autres.

La SOCAN a également présenté des prix spéciaux à la compositrice du thème musical de Hockey Night in Canada, Dolores Claman (Prix Empreinte culturelle), à l’un des joueurs majeurs de l’industrie canadienne de la musique, Gary Slaight (Prix Hommage) ; au phénomène international The Weeknd (Prix International) ainsi qu’à son collaborateur Ahmad « Belly » Balshe (Auteurs-Compositeurs de l’année) ; à la jeune coqueluche des palmarès Alessia Cara (Prix Révélation) ; ainsi qu’à l’auteur-compositeur maintes fois certifié platine, Johnny Reid (Prix National).

Parmi les moments marquants de cette soirée, notons des prestations du populaire auteur-compositeur Shawn Hook, qui a interprété son succès « Sound of Your Heart » ; le non moins populaire Matt Barber, qui a offert une interprétation touchante du succès d’Edward Bear, « Last Song » ; les jeunes sensations Lennon et Maisy Stella de la populaire série télé Nashville ; le leader et cerveau du groupe Crash Test Dummies, Brad Roberts, qui a interprété « Mmm Mmm Mmm Mmm » et « Afternoons and Coffee Spoons » ses deux chansons ayant reçu un Prix Classique de la SOCAN durant la soirée ; le jeune auteur-compositeur et multi-instrumentiste Jordan Hart ; ainsi que Johnny Reid, qui a rendu avec passion sa chanson « What Love Is All About ». Tout au long du gala, les invités ont également pu profiter du talent de l’orchestre de la soirée qui mettait en vedette le travail remarquable de nos membres compositeurs de musique pour la télévision et le cinéma.

Un florilège d’artistes était présent pour recevoir leur trophée, dont notamment Trevor Guthrie, qui a remporté le Dance Music Award pour sa pièce, « Summertime » ;Jason Blaine et Deric Ruttan, pour leur « hit » « Country Side » (Country Music Award) ; les prix Pop/Rock Music Awards sont allés à Francesco Yates (pour « Better to be Loved »), Jocelyn Alice (pour « Jackpot ») et Scott Helman (pour « Bungalow ») ; le compositeur à l’écran et lauréat d’un Oscar Mychael Danna ainsi que le créateur de la musique du film San Andreas, Andrew Lockington ont tous deux remporté un prix Excellence en musique pour le cinéma ; Keith Power est reparti avec le prix de la Musique pour une série télé internationale pour son travail sur Hawaii Five-O ; Ebony « WondaGurl » Oshunrinde et Bryan « Eestbound » Van Mierlo ont remporté le prix de la musique urbaine pour leur cocréation de l’immense succès de Travi $ Scott, « Antidote », tout comme la pièce « Hotline Bling », de Drake, coécrite avec Paul « Nineteen85 » Jefferies ; et Simon Wilcox, qui a remporté deux Pop/Rock Awards pour sa collaboration au succès international de Nick Jonas, « Jealous », ainsi que le « Bungalow » de Scott Helman.

« Les gens qui écrivent, composent et publient la musique canadienne sont essentiels à notre culture et à notre fierté nationale, ainsi qu’à notre économie », a déclaré le chef de la direction de la SOCAN, Eric Baptiste. « Les auteurs et compositeurs canadiens créent une musique fantastique qui a un impact majeur au pays et partout dans le monde, tout comme nos membres éditeurs, qui jouent un rôle crucial dans la diffusion du talent des créateurs canadiens. C’est avec bonheur et fierté que nous félicitons tous les lauréats d’un Prix SOCAN de ce soir pour leurs réussites remarquables. »

Le Gala de la SOCAN, volet francophone des SOCAN Awards saluant le travail des créateurs et des éditeurs, aura lieu en septembre 2016 au Métropolis de Montréal.

Voir la liste complète des gagnants.

À propos de la SOCAN

La SOCAN est une organisation fondée sur ses membres et représentant les droits d’exécution de plus de quatre millions de créateurs et d’éditeurs de musique au pays et à travers le monde. La SOCAN est fière de jouer un rôle d’avant-garde pour assurer le bien-être à long terme de ses plus de 135 000 membres canadiens et de l’industrie musicale canadienne dans son ensemble. La SOCAN perçoit des droits de licences de plus de 130 000 entreprises au pays et distribue ces redevances à ses membres et affiliées internationales. La SOCAN distribue également à ses membres les redevances qu’elle reçoit des organisations affiliées internationales pour l’utilisation de leur musique à travers le monde.

Contacts médias :
Touchwood Public Relations (pour la SOCAN) : Jennifer Rashwan, (416) 593-0777 poste 205, jennifer@touchwoodpr.com
SOCAN : Eric Parazelli, (514) 844-8377 #4934 parazellie@socan.ca