Tous les articles de socadmin

Steven Ambers se joint à la SOCAN

Toronto — Une fois de plus, la SOCAN consolide son équipe internationale avec la nomination de Steven Ambers à titre de directeur du développement international et de la conformité.

Sous la supervision du chef des opérations, Jeff King, M. Ambers travaillera depuis les bureaux de la SOCAN à Los Angeles et procèdera à la révision des redevances des organisations internationales de droits musicaux, en plus d’élargir les relations avec les éditeurs et influenceurs clés des États-Unis et de soutenir les opportunités d’investissements stratégiques, incluant les fusions et acquisitions.

Catharine Saxberg, vice-présidente des relations internationales à la SOCAN, travaillera en tandem avec Steven Ambers à l’exécution des objectifs stratégiques internationaux de la SOCAN, un secteur de l’entreprise qu’elle dirige depuis trois ans et qui a connu une croissance considérable. En 2016, les redevances identifiées, perçues et réparties en provenance de sources non canadiennes ont dépassé le cap des 67 millions $, ce qui représente une augmentation de 30 pour cent depuis 2013.

« J’ai accepté de travailler avec la SOCAN principalement en raison de l’attitude progressive et du leadership international en explosion de l’organisation », a déclaré M. Ambers. « Contrairement aux autres organisations nord-américaines de droits d’exécution, la SOCAN a la capacité d’étendre ses activités dans d’autres secteurs sans s’encombrer des décrets de consentement américains et des autres obstacles au succès. »

« L’arrivée de Steven Ambers dans l’équipe de la SOCAN nous permet de nous positionner pour faire d’encore plus grands pas vers l’avant », a déclaré le chef de la direction de la SOCAN, Eric Baptiste. « Sa réputation aux États-Unis et ailleurs dans le monde est due à sa carrière véritablement spectaculaire auprès des ayants droit de propriétés intellectuelles, incluant certains des plus grands artistes du monde. Je suis sûr qu’il fera une différence positive majeure pour la SOCAN alors que nous œuvrons à devenir les leaders de la transformation mondiale des droits musicaux. »

La carrière de M. Ambers dans le domaine des licences musicales et des services de conformité dure déjà depuis plus de 20 ans durant lesquels il a travaillé un peu partout dans le monde pour des concédants de licences pour des propriétés intellectuelles, des films, des franchises et des enregistrements musicaux. Tout récemment, il était directeur général des redevances chez GSO Business Management, et avant cela, il était propriétaire et cofondateur du Royalty Review Council. Ambers a également travaillé pour la firme comptable Moss Adams ainsi que Gelfand, Rennert and Feldman, une propriété de PWC. Il est diplômé de la University of Southern California et est devenu CPA en 1996.

Steven Ambers arrivera officiellement dans l’équipe de la SOCAN le 1er juin 2017.

À propos de la SOCAN
La SOCAN est le trait d’union entre plus de 4 millions de créateurs musicaux partout dans le monde et plus d’un quart de million d’entreprises et d’individus au Canada. Son effectif de membres compte près de 150 000 auteurs, compositeurs et éditeurs de musique, tandis que plus de 130 000 entreprises détiennent une licence Autorisé à vous divertir à travers le Canada. Grâce à son utilisation concertée de la technologie et à son engagement d’être le leader mondial de la transformation des droits musicaux — notamment à travers ses filiales en propriété exclusive Audiam et MediaNet —, la SOCAN se dédie à la défense d’une vérité fondamentale : la musique a une valeur et les créateurs et éditeurs de cette musique méritent d’être rémunérés équitablement pour leur travail.

Contact média :
SOCAN : Eric Parazelli 514-844-8377 #4934, parazellie@socan.ca

Le quartier Trinity/Little Portugal de Toronto: plus importante zone de croissance en création musicale au Canada

Toronto – Une fois de plus, la SOCAN a colligé les données sur les créateurs de musique afin de mieux comprendre où se crée la musique au Canada, et les résultats démontrent qu’un plus grand nombre de nouveaux créateurs de musique résident dans le quartier torontois de Trinity/Little Portugal — ce quartier très riche en diversité culturelle du sud-ouest de Toronto qui regorge de talents musicaux, de salles de spectacles et d’entreprises qui utilisent la musique à son plein potentiel — que dans tout autre quartier au Canada.

De même façon, un plus grand nombre de nouveaux créateurs de musique résident dans le quartier montréalais de Rosemont que dans tout autre quartier du Québec.

Zones de Croissance En Creation - Montreal

Les zones de croissance en création musicale du Canada ont été déterminées en analysant le nombre d’auteurs, compositeurs et éditeurs de musique devenus membres de la SOCAN au cours de la dernière année dans toutes les régions canadiennes de plus de 20 000 habitants. Quatre quartiers de Toronto occupent le Top 10, les six autres se trouvant à Montréal et Vancouver.

« Il n’est pas surprenant de constater que des quartiers où se trouvent des communautés artistiques florissantes, des salles de spectacle et d’autres éléments de l’écosystème musical canadien soient ceux où l’on constate également la plus forte croissance », a déclaré Eric Baptiste, chef de la direction de la SOCAN. « Difficile de dire si c’est le quartier qui attire les créateurs et éditeurs de musique ou si ce sont ces derniers qui ont bâti le quartier, mais une chose est certaine, il y a là une relation symbiotique. La musique joue sans aucun doute un rôle clé dans le fait que ces communautés sont si dynamiques et cool. Félicitation au quartier Trinity/Little Portugal de Toronto pour son titre de première zone de croissance en création musicale au Canada ! »

Top 10 SOCAN des zones de croissance en création musicale au Canada :

  1. Trinity/Little Portugal, Toronto (code postal M6J)
  2. Christie, Toronto (M6G)
  3. Rosemont, Montréal (H1Y)
  4. Brockton/Parkdale Village/Exhibition Place, Toronto (M6K)
  5. Centre-Sud, Montréal (H2K)
  6. North Grandview-Woodland, Vancouver (V5L)
  7. Dufferin/Dovercourt Village, Toronto (M6H)
  8. Plateau Mont-Royal (centre-nord), Montréal (H2J)
  9. Outremont, Montréal (H2V)
  10. Petite-Patrie (sud-est), Montréal (H2S)

La SOCAN a également établi la liste des centres d’excellence en création musicale dans chaque province et territoire :

  1. Alberta, Bridgeland/Greenview/Zoo/YYC, Calgary (T2E)
  2. Colombie-Britannique, North Grandview – Woodland, Vancouver (V5L)
  3. Manitoba, River Heights (est), Winnipeg (R3L)
  4. Nouveau-Brunswick, Caraquet (E1W)
  5. Terre-Neuve et Labrador, St. John’s (centre) (A1E)
  6. Territoires du Nord-Ouest & Nunavut, Yellowknife (X1A)
  7. Nouvelle-Écosse, Southwest Mainland (B0W)
  8. Ontario, Trinity / Little Portugal, Toronto (M6J)
  9. Île du Prince-Édouard, Charlottetown (sud-est) (C1A)
  10. Québec, Rosemont, Montréal (H1Y)
  11. Saskatchewan, Régina (sud) (S4S)
  12. Yukon, Whitehorse (Y1A)

C’est la deuxième année consécutive que la SOCAN, grâce à ses données, reconnaît l’importance et la valeur des centres de création musicale et du rôle clé que ces quartiers jouent dans la vie des musiciens et compositeurs.

En 2016, la SOCAN avait identifié les quartiers canadiens avec le plus grand nombre de créateurs de musique à succès per capita en fonction de la moyenne des redevances gagnée par année, et c’est le quartier Mile-End de Montréal qui arrivait en tête de liste.

À propos de la SOCAN
La SOCAN est le trait d’union entre plus de 4 millions de créateurs musicaux partout dans le monde et plus d’un quart de million d’organisations et d’individus au Canada. Près de 150 000 auteurs, compositeurs et éditeurs de musique composent son effectif direct, tandis que plus de 130 000 entreprises canadiennes détiennent une licence Autorisé à vous divertir. Grâce à son utilisation concertée de la technologie et à son engagement d’être le leader mondial de la transformation des droits musicaux — notamment à travers ses filiales en propriété exclusive Audiam et MediaNet —, la SOCAN se dédie à la défense d’une vérité fondamentale : la musique a une valeur et les créateurs et éditeurs de cette musique méritent d’être rémunérés équitablement pour leur travail.

Pour plus d’information, veuillez communiquer avec :
Capital-Image (pour la SOCAN) : Geneviève Guérard, (514) 739-1188 ext. 236, gegguerard@capital-image.com
SOCAN: Eric Parazelli, (514) 844.8377 poste 4934, eric.parazelli@socan.com

La SOCAN et la SODRAC visent une intégration de la gestion des droits musicaux au Canada

Montréal et Toronto – La SOCAN et la SODRAC annoncent aujourd’hui que les deux organisations sont en pourparlers concernant la possibilité de combiner leurs opérations afin de créer une approche intégrée de la gestion des droits d’exécution publique et des droits de reproduction des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique.

Cette initiative de la SOCAN (la Société canadienne des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique) et de la SODRAC (la Société du droit de reproduction des auteurs, compositeurs et éditeurs au Canada) se veut une réponse proactive à la transformation des marchés et des modes de consommation de la musique.

Une intégration de la gestion des droits d’exécution publique et des droits de reproduction pourrait dégager de nombreux avantages pour les ayants droit membres de chacune des organisations : efficience accrue, optimisation des relations avec les licenciés, et réduction des frais d’exploitation, ce qui, somme toute, permettrait de verser plus d’argent aux personnes qui ont gagné des redevances grâce à leur musique en plus de simplifier le processus d’obtention de licence pour les entreprises qui utilisent de la musique.

Jusqu’à maintenant, ces pourparlers ont été productifs et tout semble indiquer que, conditionnellement à l’approbation des deux conseils d’administration, une entente pourrait être conclue dans un avenir rapproché.

À propos de la SOCAN
La SOCAN est le trait d’union entre plus de 4 millions de créateurs musicaux partout dans le monde et plus d’un quart de million d’organisations et d’individus au Canada. Son effectif de membres compte près de 150 000 auteurs, compositeurs et éditeurs de musique, tandis que plus de 130 000 entreprises canadiennes détiennent une licence Autorisé à vous divertir. Grâce à son utilisation concertée de la technologie et à son engagement d’être le leader mondial de la transformation des droits musicaux — notamment à travers ses filiales en propriété exclusive Audiam et MediaNet —, la SOCAN se dédie à la défense d’une vérité fondamentale : la musique a une valeur et les créateurs et éditeurs de cette musique méritent d’être rémunérés équitablement pour leur travail.

À propos de la SODRAC
La SODRAC est une société de gestion collective titulaire du droit de reproduction de plus de 9000 membres canadiens auteurs, compositeurs et éditeurs d’œuvres musicales, et le représentant exclusif au Canada du répertoire musical de plus de 100 pays ou territoires. La SODRAC représente aussi au Canada les droits de plus de 600 membres en arts visuels et métiers d’art et de près de 40 000 artistes de partout dans le monde. La SODRAC facilite l’accès et l’usage de son répertoire à travers toutes les plateformes de diffusion dans le but de rétribuer équitablement le travail de ses membres auteurs, compositeurs et éditeurs de musique. Pour plus d’information : www.sodrac.ca.

Contacts média :
SOCAN : Eric Parazelli 514-844-8377 #4934, parazellie@socan.ca
SODRAC : Éric Trudel, (514) 845-3268, #223, etrudel@sodrac.ca

Audiam + SOCAN = nouveau service YouTube afin d’aider les créateurs et éditeurs de musique à toucher leurs parts des millions de dollars en redevances YouTube générées aux États-Unis, mais impayées

Toronto et New York – La SOCAN et Audiam travaillent en tandem afin de s’assurer que tous les auteurs, compositeurs et éditeurs de musique reçoivent leurs parts des millions de dollars de redevances YouTube non réclamées générées aux États-Unis par l’utilisation de leur musique dans des vidéos sur YouTube.

Du 1er mars au 31 mai 2017, YouTube tiendra un processus de réclamation qui permettra aux entités admissibles de participer à une « Entente de liquidation ». Ces entités pourront identifier les compositions qui ont généré des redevances de synchronisation à travers des visionnements YouTube aux États-Unis entre août 2012 et décembre 2015 et ajouter les informations manquantes afin de déclencher la libération et le paiement de ces redevances.

Le droit de synchronisation est le droit de synchroniser les paroles et la mélodie à des images en mouvement telles qu’une vidéo YouTube. Les fonds actuellement détenus par YouTube dans un compte en séquestre proviennent de la part des revenus publicitaires générés par les vidéos YouTube aux États-Unis entre le 1er août 2012 et le 31 décembre 2015.

L’un des droits qui s’appliquent aux vidéos YouTube est le « droit d’exécution » (l’utilisation publique de la musique). Un autre de ces droits est le droit de synchronisation. La SOCAN se préoccupe du droit d’exécution tandis que l’entreprise new-yorkaise Audiam permet aux ayants droit de se faire payer leurs redevances de synchronisation identifiées sur YouTube. Audiam est une filiale à part entière de la SOCAN.

Une courte période de réclamation

YouTube ne permettra de faire des réclamations de redevances par le biais de cette entente que durant trois mois. Le processus est ouvert à tous les créateurs et éditeurs de musique qui contrôlent l’administration des droits de synchronisation aux États-Unis.

Pour effectuer des réclamations durant cette période, les ayants droit doivent, avant la fin du mois de février 2017, s’affilier à Audiam afin que celle-ci effectue le travail pour eux ou prendre directement part à l’entente de liquidation de YouTube. Pour effectuer leurs réclamations directement, les ayants droit doivent contrôler en exclusivité les droits administratifs de synchronisation des compositions pour YouTube aux États-Unis.

Comme mesure incitative additonnelle, après le 31 mai 2017, toute redevance non réclamée dans ce bassin sera répartie par YouTube aux participants à l’entente en fonction de leur part de marché. Par exemple, si un total de 1 000 000 $ en redevances demeure impayé en raison d’informations manquantes et que ces informations ne sont pas inscrites au système de YouTube avant le 31 mai 2017, ce montant sera réparti entre toutes les entités qui se seront inscrites à l’entente de liquidation.

Les créateurs et éditeurs de musique doivent devenir membres d’Audiam afin de faciliter la perception et la distribution de leurs redevances YouTube. L’adhésion à Audiam est gratuite et des frais administratifs de 25 pour cent s’appliquent aux redevances réparties. Les membres de la SOCAN ont droit à un tarif préférentiel de frais administratifs de 20 pour cent.

Grâce à sa technologie propriétaire, Audiam se spécialise dans la perception de redevances sur YouTube au nom de ses membres en identifiant et en corrigeant les données de composition erronées ou manquantes, en trouvant les enregistrements sonores de compositions figurant dans les vidéos et en trouvant les vidéos elles-mêmes sur YouTube. Des clients d’Audiam tels que Metallica, Red Hot Chili Peppers, Bob Dylan, Jason Mraz, Round Hill Music Publishing et bien d’autres ont, à ce jour, bénéficié du travail d’Audiam qui leur a permis de toucher plus de 10 000 000 $ en revenus provenant de YouTube.

Ainsi, en devenant membre Audiam, les créateurs et éditeurs de musique peuvent bénéficier de cette brève période pour réclamer des redevances auprès de YouTube de manière rétroactive et à l’avenir.

YouTube est la plus importante plateforme d’écoute de musique en vidéo au monde. L’identification automatique de compositions musicales dans les vidéos sur YouTube est pratiquement impossible sans utiliser la technologie d’Audiam.

À propos de la SOCAN
La SOCAN est le trait d’union entre plus de 4 millions de créateurs musicaux partout dans le monde et plus d’un quart de million d’organisations et d’individus au Canada. Son effectif de membres compte près de 150 000 auteurs, compositeurs et éditeurs de musique, tandis que plus de 130 000 entreprises canadiennes détiennent une licence Autorisé à vous divertir. Grâce à son utilisation concertée de la technologie et à son engagement d’être le leader mondial de la transformation des droits musicaux — notamment à travers ses filiales en propriété exclusive Audiam et MediaNet —, la SOCAN se dédie à la défense d’une vérité fondamentale : la musique a une valeur et les créateurs et éditeurs de cette musique méritent d’être rémunérés équitablement pour leur travail.

À propos d’Audiam
Audiam représente actuellement les catalogues d’édition de milliers d’auteurs, de compositeurs et d’éditeurs de musique dont notamment Bob Dylan, Red Hot Chili Peppers, Metallica, Jason Mraz, Steve Miller, Hyvetown, Pretty Lights, Ruthless, Jimmy Buffett, Victory, Epitaph, Sumerian, Third Side et Round Hill Music. À ce jour, l’entreprise a recouvré des millions de dollars en redevances provenant de YouTube, Spotify, Apple Music et autres services de diffusion en continu. Grâce à sa technologie unique, Audiam trouve les métadonnées pour chaque enregistrement sonore d’une composition donnée, détermine son statut au chapitre des licences qui lui sont afférentes et récupère les revenus passés tout en assurant les revenus futurs des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique qui ont justement et de plein droit mérité ces redevances. Audiam est entièrement détenue par la SOCAN, la Société canadienne des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique.

Contacts médias :
SOCAN:
Eric Parazelli, parazellie@socan.ca
Chart Room Media (pour Audiam): Brendan Gilmartin, Brendan@chartroommedia.com

La SOCAN pulvérise de nouveaux records

Toronto – La SOCAN, la plus importante organisation de l’industrie canadienne de la musique, dévoile aujourd’hui des résultats records pour l’année 2016 : ses membres créateurs et éditeurs de musique ont généré un tiers de milliard de dollars en revenus totaux, une impressionnante augmentation sur douze mois de huit pourcent.

Selon les résultats financiers préliminaires[1], les quelque 150 000 membres auteurs, compositeurs et éditeurs de musique de la SOCAN ont continué de se surpasser à tous les niveaux en 2016.

  • Revenus totaux records d’un tiers de milliard de dollars — environ 330 millions $ en revenus totaux enregistrés en 2016, une impressionnante augmentation sur 12 mois de huit pourcent.
  • Répartitions records aux membres — elles ont dépassé la barre des 285 millions $ pour la toute première fois.
  • Revenus nationaux de près de 265 millions $ — une augmentation d’environ 8 %, un autre niveau record pour la SOCAN
  • Explosion des revenus provenant du streaming — les revenus générés par la diffusion de musique en continu sur Internet se chiffrent approximativement à 13 millions $, un immense bond de 460 % en comparaison avec 2015.
  • Des redevances étrangères de près de 66 millions $ — une augmentation de 30 pourcent en seulement trois ans.
  • Une croissance remarquable pour les compositeurs de musique à l’image — une augmentation d’au moins 47 pourcent avec plus de 20 millions $ perçus pour des diffusions en continu de films et de productions télévisuelles.

« Le travail de la SOCAN pour devenir le leader de la transformation mondiale des droits musicaux se poursuit et il bénéficie d’autant aux créateurs et éditeurs de musique en ce qui a trait aux redevances identifiées, perçues et distribuées au Canada et partout dans le monde », a déclaré le chef de la direction Eric Baptiste. « Nos efforts pour améliorer nos technologies, nos partenariats et nos alliances, afin d’être plus précis, plus exhaustifs et plus rapide portent leurs fruits pour nos membres grâce à des records de nouveaux revenus et de répartition dans tous les secteurs en 2016. »

Ces résultats impressionnants s’inscrivent dans une tendance à la hausse qui ne se dément pas depuis les six dernières années. Les acquisitions stratégiques d’Audiam et de MediaNet, l’an dernier, ont été grandement bénéfiques à la SOCAN en lui permettant d’offrir de nouveaux services, un meilleur jumelage des données et des technologies de pointe. De plus, en 2016, les membres de la SOCAN ont réaffirmé leur succès international sans précédent tandis que bon nombre d’entre eux ont connu un succès inégalé jusqu’ici dans leurs carrières.

« Nous sommes extrêmement fiers du succès de nos membres à tous les chapitres, et voir des créateurs de musique tels que The Weeknd, Drake, Alessia Cara, Johnny Reid, Alex Cuba, Arcade Fire, Shawn Mendes, Nineteen85, Simon Wilcox, Lesley Barber, the Strumbellas, Cœur de pirate, Kaytranada, Louis-Jean Cormier, Tanya Tagaq, Cristobal Tapia de Veer, Brett Kissel, Alex Nevsky, Keith Power et tant d’autres atteindre un tel niveau professionnel nous fait d’autant plus apprécier l’honneur que signifie pour nous le fait de les représenter à l’échelle mondiale », ajoute M. Baptiste. « La SOCAN ne peut accomplir de tels résultats que grâce à ses employés parmi les meilleurs et les plus brillants au monde, sans parler de nos partenaires qui travaillent sans relâche afin que nos membres reçoivent ce qu’ils méritent grâce à leur travail acharné, leur talent extraordinaire et leur passion pour la création musicale. »

La SOCAN s’est rapidement imposée comme l’organisation de droits musicaux la plus innovante au monde en élargissant sa portée grâce à l’acquisition et au développement de données, de propriété intellectuelle et d’innovations technologiques. La SOCAN poursuivra sans relâche la bonification de ses services et de ses capacités afin d’offrir à ses membres toujours plus d’avantages exclusifs tout en maintenant sa mission d’être le leader mondial de la transformation des droits musicaux.

À propos de la SOCAN

La SOCAN est le trait d’union entre plus de 4 millions de créateurs musicaux partout dans le monde et plus d’un quart de million d’organisations et d’individus au Canada. Son effectif de membres compte près de 150 000 auteurs, compositeurs et éditeurs de musique, tandis que plus de 130 000 entreprises canadiennes détiennent une licence Autorisé à vous divertir. Grâce à son utilisation concertée de la technologie et à son engagement d’être le leader mondial de la transformation des droits musicaux — notamment à travers ses filiales en propriété exclusive Audiam et MediaNet —, la SOCAN se dédie à la défense d’une vérité fondamentale : la musique a une valeur et les créateurs et éditeurs de cette musique méritent d’être rémunérés équitablement pour leur travail.

Contact média : Eric Parazelli 514-844-8377 #4934, parazellie@socan.ca



[1] Estimations — les données finales seront déterminées suite à la rencontre du conseil d’administration de la SOCAN en mars 2017.

Selon une nouvelle étude : la musique en tête de liste des motivations au conditionnement physique

Toronto et Montréal – « Me remettre en forme », « aller au gym plus souvent » : voilà sans doute certaines des résolutions du Nouvel An les plus communes, mais la motivation pour les respecter fond souvent comme neige au soleil. La nouvelle étude Exercice + Musique = Motivation1 de la SOCAN en collaboration avec Léger, Recherche-Stratégie-Conseil, démontre que la musique joue un rôle crucial dans le maintien de la motivation et de la détermination.

L’étude confirme en effet que les Canadiens considèrent que la musique joue un rôle essentiel dans leur motivation à demeurer en bonne forme physique. En fait, parmi les trois quarts des répondants (78 %) qui affirment qu’écouter de la bonne musique est tout aussi important que d’avoir des vêtements confortables ou accès à de l’équipement adéquat au gym, la grande majorité (68 %) croit que la musique est au moins aussi importante que des chaussures confortables. Qui plus est, plus de la moitié des répondants de la génération dite des Milléniaux affirment avoir autant besoin de musique que d’eau pendant un entraînement.

Statistique impressionnante, 88 pour cent des répondants croient qu’il y a des avantages indéniables à écouter de la musique lorsqu’ils font de l’exercice et près de 60 % d’entre eux considèrent que la musique semble faire passer le temps plus rapidement.

« Nous savons tous que la musique peut avoir un effet positif sur notre comportement et notre humeur », explique Geneviève Côté, chef des affaires du Québec à la SOCAN, « mais les résultats de l’étude Exercice + Musique = Motivation indiquent que la musique joue un bien plus grand rôle que nous ne le croyions lorsqu’il est question de santé physique, de bien-être et même d’expérience en tant que consommateurs. La musique aide les gens qui s’entraînent à se sentir plus motivés et plus confortables. Une utilisation judicieuse de la musique est donc un atout commercial pour les centres de conditionnement physique. »

Voici quelques-uns des autres faits saillants de l’étude Exercice + Musique = Motivation de la SOCAN :

  • La musique nous donne des ailes jusqu’au fil d’arrivée. Plus du trois quarts des Canadiens (77 %) affirment que lorsqu’ils entendent de la musique qu’ils aiment durant un cours de conditionnement physique, ils sont plus susceptibles d’en ressortir satisfaits. Huit femmes sur dix affirment que la musique les motive à compléter un exercice plus exigeant dans ces cours.
  • N’arrêtez pas la musique. Soixante pour cent des répondants préfèrent de la musique diffusée sans interruption publicitaire ou parlée lorsqu’ils s’entraînent, ce qui semble indiquer que les gyms devraient se tourner vers des listes de lectures personnalisées afin de garder le tempo.
  • Les listes de lecture sont indispensables pour les Milléniaux. La musique joue un rôle crucial dans la perception qu’ont les gens de leur gym. Les Milléniaux en particulier ; lorsqu’ils entendent une liste de lecture qui se prête à l’entraînement physique, un sur trois considère fréquenter un gym haut de gamme et un sur quatre le considère « in » et « cool ».
  • La musique est magique pour votre image de marque ! Plus de la moitié des répondants (54 %) affirment que lorsqu’ils entendent de la musique qu’ils aiment dans un cours de conditionnement physique, il est fort probable qu’ils en parlent à leurs amis, tandis que près de 4 sur 10 (38 %) croient que c’est un signe que le gym se soucie d’eux et près du tiers (31 %) apprécient le fait qu’ils n’ont pas à se soucier d’apporter leur propre musique pour leur entraînement.

La musique contribue donc grandement à l’expérience des utilisateurs de centres de conditionnement physique, tout comme elle contribue au succès des plus de 130 000 entreprises qui détiennent actuellement une licence pour utiliser de la musique afin de faire de meilleures affaires — tout en rémunérant de manière éthique et équitable les créateurs de musique pour leur travail. Les entreprises Autorisées à vous divertir auprès de la SOCAN connaissent bien la valeur ajoutée que leur procure la musique, tout particulièrement les centres de conditionnement physique.

La musique est aussi bonne pour l’âme.

La recherche de la SOCAN a également révélé qu’un peu de musique est parfois la seule prescription nécessaire afin de garder le moral et chasser le stress : de nombreux Canadiens se tournent vers la musique pour leur bien-être mental autant que pour les inspirer à bouger. De 40 à 60 pour cent des répondants âgés de 18 à 65 ans affirment qu’ils écoutent de la musique lorsqu’ils se sentent tristes et veulent se remonter le moral. Quant au stress, 44 % disent écouter de la musique pour se calmer et quasiment la moitié (49 %) se tournent d’abord vers la musique plutôt que leurs amis lorsqu’ils ont besoin de se remonter le moral. La vaste majorité des Canadiens écoute au moins un genre de musique pour se débarrasser de leur stress, tandis que près du tiers (32 %) préfère écouter du rock, de la pop (27 %), ou de la musique classique (22 %) pour se calmer.

Avec tant de gens qui affirment que la musique est importante pour leur routine de conditionnement physique, les propriétaires de gym ont tout intérêt à l’utiliser judicieusement. Une solide liste de lecture doublée d’une licence Autorisé à vous divertir de la SOCAN leur assurera une clientèle satisfaite qui revient encore et encore.

Pour un sommaire complet de l’étude Exercice + Musique = Motivation, consultez-en le rapport ainsi que l’infographique.

1 Ce sondage auprès de 1597 Canadiens a été complété en ligne. Un échantillon probabiliste de même taille aurait une marge d’erreur de +/ – 2,5 %, 19 fois sur 20.

À PROPOS DE LA SOCAN
La SOCAN est le trait d’union entre plus de 4 millions de créateurs musicaux partout dans le monde et plus d’un quart de million d’organisations et d’individus au Canada. Son effectif est composé de près de 150 000 auteurs, compositeurs et éditeurs de musique et plus de 130 000 entreprises à travers le pays détiennent une licence Autorisé à vous divertir. Grâce à son utilisation concertée de la technologie et à son engagement d’être le leader mondial de la transformation des droits musicaux — notamment à travers ses filiales en propriété exclusive Audiam et MediaNet —, la SOCAN se dédie à la défense d’une vérité fondamentale : la musique a une valeur et les créateurs et éditeurs de cette musique méritent d’être rémunérés équitablement pour leur travail.

Pour parler à un représentant de la SOCAN au sujet de l’étude Exercice + Musique = Motivation ou pour en savoir plus, communiquez avec :
SOCAN. Éric Parazelli, (514) 844-8377, poste 4934, parazellie@socan.ca
Capital-Image (pour la SOCAN): Geneviève Guérard, 514-739-1188, poste 236, gguerard@capital-image.com

La musique ♥ tout le monde : La SOCAN lance sa gamme de marchandise pour une bonne cause

Toronto – « La musique ♥ tout le monde » est l’intriguant message d’une nouvelle gamme de marchandise dévoilée aujourd’hui par la SOCAN et dont le produit des ventes sera versé au Fonds de bienfaisance Unison, un organisme de bienfaisance enregistré sans but lucratif qui offre un soutien psychologique et financier d’urgence aux membres de la communauté musicale canadienne.

Le site transactionnel lancé aujourd’hui (www.kt8merch.com/store/pages/socan) propose plusieurs articles présentés par des membres SOCAN bien connus qui ont accepté de jouer les mannequins pour la bonne cause, affichant ainsi leur soutien envers Unison et la SOCAN, deux organisations qui aident les créateurs, éditeurs et autres artisans de la musique.

La musique ♥ tout le monde chatouille l’imagination en inversant les rôles de manière un peu contre-intuitive. Tout le monde, ou presque, aime la musique et l’idée que la musique, quel que soit son genre, aime tout le monde de manière inconditionnelle nous fait vibrer.

« J’espère que tous ceux et celles qui aiment la musique se procureront ces vêtements pour démontrer de façon cool leur appui aux membres de la communauté musicale qui peuvent parfois vivre des situations difficiles », a déclaré le membre SOCAN Alexandre Poulin, créateur des chansons #1 « Comme des enfants en cavale » et « 33 tours » (interprétée par 2Frères), et qui connait actuellement un autre succès radiophonique avec la chanson « Nos cœurs qui battent », tirée de son album « Les temps sauvages ».

« C’est un peu comme si la SOCAN nous donnait sa chemise pour nous venir en aide », a déclaré Sheila Hamilton, directrice générale du Fonds de bienfaisance Unison. « Verser à Unison tous les produits de la vente de leur marchandise on ne peut plus cool signifie que plus de musiciens aux prises avec des problèmes de santé ou de soucis financiers pourront s’en sortir. »

« La musique aime inconditionnellement », a déclaré Andrew Berthoff, le chef des communications et du marketing de la SOCAN. « La musique ♥ tout le monde est un message universel qui, nous l’espérons, sera partagé par tous, sans égard à leurs préférences musicales, afin de contribuer au bien-être des musiciens et autres professionnels de la musique qui sont dans le besoin. »

Les premiers articles offerts sont des t-shirts et molletonnés kangourous — des « hoodies » — arborant le slogan « La musique ♥ tout le monde » ou le joli logo « SOCAN 90 ». Des macarons seront également envoyés gratuitement avec chaque commande.

La SOCAN a collaboré avec un partenaire torontois de commerce électronique clé en main, Kill The 8, pour la création de ces articles. De nouveaux articles s’ajouteront régulièrement à la liste des produits offerts. Kill The 8 se spécialise dans la création et la vente de marchandise pour des artistes tels que les membres SOCAN Sam Roberts Band, USS et Lights.

À propos d’Unison
Le Fonds de bienfaisance Unison est un organisme à but non lucratif qui offre services-conseils, secours d’urgence et programmes de prestations pour venir en aide aux membres de la communauté musicale canadienne aux prises avec des difficultés personnelles ou professionnelles en raison d’une situation de crise, de maladie ou difficultés financières.

À propos de la SOCAN
La SOCAN est le trait d’union entre plus de 4 millions de créateurs musicaux partout dans le monde et plus d’un quart de million d’organisations et d’individus au Canada. Son effectif de membres compte près de 150 000 auteurs, compositeurs et éditeurs de musique, tandis que plus de 130 000 entreprises canadiennes détiennent une licence Autorisé à vous divertir. Grâce à son utilisation concertée de la technologie et à son engagement d’être le leader mondial de la transformation des droits musicaux — notamment à travers ses filiales en propriété exclusive Audiam et MediaNet —, la SOCAN se dédie à la défense d’une vérité fondamentale : la musique a une valeur et les créateurs et éditeurs de cette musique méritent d’être rémunérés équitablement pour leur travail.

Contact média : Eric Parazelli, (514) 844-8377 poste 4934 parazellie@socan.ca

M pour Montréal devient le premier festival de musique québécois Autorisé à vous divertir auprès de la SOCAN

Montréal – La SOCAN et M pour Montréal sont devenus partenaires afin de créer une première au Québec : chacune des 24 salles qui participent à l’édition 2016 du festival musical sont Autorisées à vous divertir auprès de la SOCAN.

Après avoir confirmé que toutes les salles détenaient une licence de la SOCAN valide pour la diffusion de musique sur scène — incluant l’église au toit rouge St. John the Evangelist, où aura lieu la vitrine SOCAN mettant en vedette Gabrielle Shonk, le jeudi 17 novembre 2016 — M pour Montréal a reçu une certification Autorisé à vous divertir spéciale, soit une version de l’emblème qu’affichent fièrement près de 30?000 entreprises détenant une licence de la SOCAN partout à travers le pays afin de démontrer leur soutien à l’utilisation équitable de la musique créée par les auteurs et compositeurs grâce à ces licences.

« Je suis extrêmement fier de notre certification Autorisé à vous divertir et je souhaite vraiment que toutes les entreprises qui utilisent de la musique ainsi que tous les festivals de musique suivent notre exemple », a déclaré Sébastien Nasra, le fondateur et directeur principal de M pour Montréal. « L’industrie de la musique affronte un nouveau défi technologique et doit adapter ses modèles financiers de rémunération des ayants droit de l’écosystème musical. C’est crucial que nous prêchions par le bon exemple et que nous encouragions les salles et les diffuseurs à faire ce qui s’impose moralement et légalement en respectant les lois et règlements encadrant l’utilisation de la musique dans leurs affaires afin que les auteurs, compositeurs et éditeurs de musique puissent être rémunérés équitablement pour leur travail. »

Cette onzième édition du festival M pour Montréal présentera 100 artistes et groupes dans 24 salles montréalaises du 16 au 19 novembre. Des centaines de joueurs clés de l’industrie de la musique provenant d’au moins 15 pays participeront également à l’événement.

« M pour Montréal clame haut et fort qu’il soutient les droits musicaux et le besoin de rémunérer équitablement les auteurs, compositeurs et éditeurs de musique », a déclaré le chef de la direction de la SOCAN, Eric Baptiste. « En devenant le premier festival de musique au Québec à être entièrement Autorisé à vous divertir, M pour Montréal pose un jalon important pour la communauté musicale québécoise, pour nos membres et pour les 25 000 entreprises détenant une licence de la SOCAN au Québec. »

Bien que les organisations qui utilisent de la musique sont censées respecter la loi, effectuer un suivi auprès de toutes les entreprises est quasi impossible. Les entreprises canadiennes doivent donc s’assurer que leurs licences musicales sont à jour. Ces licences sont la principale source de revenus pour les auteurs, compositeurs et éditeurs de musique grâce aux redevances qui sont la source de la créativité de l’écosystème musical canadien.

À PROPOS DE LA SOCAN
La SOCAN est le trait d’union entre plus de 4 millions de créateurs musicaux partout dans le monde et plus d’un quart de million d’organisations et d’individus au Canada. Son effectif de membres compte près de 150?000 auteurs, compositeurs et éditeurs de musique, tandis que plus de 130?000 entreprises canadiennes détiennent une licence Autorisé à vous divertir. Grâce à son utilisation concertée de la technologie et à son engagement d’être le leader mondial de la transformation des droits musicaux – notamment à travers ses filiales en propriété exclusive Audiam et MediaNet – la SOCAN se dédie à la défense d’une vérité fondamentale : la musique a une valeur et les créateurs et éditeurs de cette musique méritent d’être rémunérés équitablement pour leur travail.

À PROPOS DE M POUR MONTRÉAL
Fondé en 2006 par Sébastien Nasra (Avalanche Productions) en consultation avec le légendaire programmateur anglais Martin Elbourne (Glastonbury Festival, The Great Escape et cofondateur avec Peter Gabriel du WOMAD Festival), M pour Montréal est bien plus qu’un événement annuel. « M » est un organisme à but non lucratif qui s’est donné comme audacieuse mission de faire découvrir de nouveaux artistes et de propulser leur carrière à l’étranger. Depuis une décennie, M pour Montréal s’est non seulement taillé une place enviable au cœur de la vie culturelle montréalaise, mais aussi sur le circuit international des festivals-vitrines professionnels. M occupe maintenant un rôle incontournable de catalyseur auprès de l’industrie locale tant pour les artistes émergents que ceux en développement de carrière hors Québec devenant du coup le plus important tremplin québécois à l’exportation musicale à travers le monde entier. Pour plus d’information, visitez le mpourmontreal.com.

Contacts média :
SOCAN
Éric Parazelli, (514) 844-8377, ext. 4934, parazellie@socan.ca
M pour Montréal : Amélie Boudreau, Avalanche Productions, amelie@avalancheprod.com, (514) 925-0050, ext. 227

La SOCAN est en deuil

La Société canadienne des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (SOCAN) souhaite exprimer sa profonde tristesse dans la foulée de la mort de Leonard Cohen, l’un de ses membres les plus remarquables, à l’âge de 82 ans.

Né dans le quartier montréalais de Westmount, Leonard Cohen est l’auteur de centaines d’œuvres incluant des classiques transcendants tels que « Suzanne », « Tower of Song » et, bien entendu, « Hallelujah ». Il a été honoré à de maintes reprises pour ces œuvres qui ont été sacrées Classique de la SOCAN, en plus d’avoir été célébré lors de nombreux Galas de la SOCAN à Montréal comme à Toronto.

« Leonard Cohen était une légende parmi les légendes », a déclaré le chef de la direction de la SOCAN, Eric Baptiste. « Ses immortelles chansons ont donné le ton a une époque tout entière, et sa poésie a inspiré des générations d’auteurs-compositeurs partout dans le monde. La SOCAN est fière de le compter parmi ses membres les plus notoires. Il nous manquera terriblement, mais ses chansons seront avec nous pour toujours. »

« Je suis dévasté par la mort de Leonard Cohen », a déclaré le président du conseil de la SOCAN ainsi que du Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens, Stan Meissner. « Lors de son intronisation au Panthéon, Leonard a dit : “Si je savais d’où viennent les bonnes chansons, j’irais plus souvent”. Cette humilité est l’une des choses qui le rendaient si magnifique, car nous savons tous qu’il a visité cet endroit bien plus souvent que bien des créateurs. Son œuvre inspirante est un monument magnifique illustrant la beauté de l’art de la création musicale. »

Le lien et l’amour qui unissent Leonard Cohen à Montréal, sa ville natale, ne se démentiront jamais tout au long de sa vie. « On pouvait croiser Leonard Cohen chez Bagel Etc., sur le boulevard Saint-Laurent, au cœur du Mile-End, alors qu’il prenait tranquillement son petit déjeuner à quelques pas de son appartement », se souvient Geneviève Côté, chef des affaires du Québec de la SOCAN. « Il est né à Montréal et même s’il est devenu un membre de la communauté mondiale de la musique, il est et sera toujours un Québécois, et on ne devrait jamais oublier ça. »

Leonard Cohen a été membre de la SOCAN pendant plus de quarante années, et la plus importante organisation de droits musicaux du pays a perçu des redevances pour la diffusion de son catalogue musical partout dans le monde tout au long de sa carrière.

À propos de la SOCAN

La SOCAN est le trait d’union entre plus de 4 millions de créateurs musicaux partout dans le monde et plus d’un quart de million d’organisations et d’individus au Canada. Son effectif de membres compte près de 150?000 auteurs, compositeurs et éditeurs de musique, tandis que plus de 130?000 entreprises canadiennes détiennent une licence Autorisé à vous divertir. Grâce à son utilisation concertée de la technologie et à son engagement d’être le leader mondial de la transformation des droits musicaux — notamment à travers ses filiales en propriété exclusive Audiam et MediaNet —, la SOCAN se dédie à la défense d’une vérité fondamentale : la musique a une valeur et les créateurs et éditeurs de cette musique méritent d’être rémunérés équitablement pour leur travail. Pour plus d’information : www.socan.ca

Contacts média :

SOCAN : Eric Parazelli 514-844-8377 #4934, parazellie@socan.ca

Créateurs et éditeurs de musique honorés au 27e Gala de la SOCAN à Montréal

Voir la liste complète des gagnants

Montréal – Le 27e Gala de la SOCAN de Montréal avait lieu ce soir au légendaire Métropolis, où des invités de marque de l’écosystème musical étaient réunis pour rendre hommage aux carrières et aux réussites des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique francophones.

Le PRIX EMPREINTE CULTURELLE a été remis à l’auteur-compositeur Stéphane Venne pour son immortelle chanson Le début d’un temps nouveau. Ensemble, Klô Pelgag, Pierre Kwenders et Loud Lary Ajust (Prix musique urbaine) ont offert une réinterprétation audacieuse de ce classique de la chanson d’ici, aux quelque 400 personnes présentes.

Ariane Moffatt a reçu le prestigieux prix AUTEURE-COMPOSITRICE DE L’ANNÉE en plus de voir sa chanson Debout récolter le prix CHANSON POPULAIRE. Les prouesses à l’international de deux extraordinaires auteures, compositrices et interprètes, Cœur de Pirate et Grimes, ont été récompensées par le PRIX INTERNATIONAL. Cœur de Pirate a également reçu un prix CHANSON POPULAIRE pour Oublie-moi (Carry On).

Le PRIX EXCELLENCE a été présenté à Richard Séguin, un artiste québécois emblématique dont la carrière dure depuis plus de 40 ans. Afin de rendre hommage à ses contributions prodigieuses à notre musique, un medley de ses plus belles chansons a été interprété par Patrice Michaud (lui-même récompensé du prix CHANSON POPULAIRE pour Je cours après Marie), Elisapie Isaac, Luce Dufault, Coral Egan et Pierre Flynn.

Le PRIX HOMMAGE a quant à lui été décerné à Alain Chartrand, fondateur de Coup de cœur francophone. Directeur général et artistique de ce festival annuel qui célèbrera en novembre sa 30e édition, il dirige avec passion et authenticité cet événement majeur en chanson francophone, reconnu à travers tout le pays pour sa vitalité, son audace et la qualité de sa programmation.

Le tout premier prix d’ÉDITEUR DE L’ANNÉE a été remis à Ho-Tune, et son fondateur Denis Wolff, afin de saluer sa contribution significative à la communauté créative. Quant à Safia Nolin, son retentissant début de carrière a été souligné par le PRIX RÉVÉLATION, un honneur plus que mérité.

Parmi les autres moments forts du gala, soulignons l’hommage à Dédé Fortin et aux Colocs par Guy Bélanger (harmonica) accompagné de l’animateur du gala Stéphane Archambault, Jonathan Painchaud, Philippe Brach, 2Frères et Alexe Gaudreault. 2 Frères et Alexe Gaudreault sont par ailleurs repartis avec un prix CHANSON POPULAIRE respectivement pour Nous autres et Placebo. Les chansons Dédé, La rue Principale, Juste une p’tite nuite, Passe-moé la puck et Julie, consacrées CLASSIQUES DE LA SOCAN, ont émues toutes les personnes présentes au gala qui était mis en scène par le membre SOCAN Yann Perreau.

« Nos auteurs, compositeurs et éditeurs de musique font preuve de grand talent, d’audace et, pour plusieurs d’entre eux, d’une longévité remarquable », a déclaré le chef de la direction de la SOCAN, Eric Baptiste. « Le gala de ce soir a su les mettre en valeur et les célébrer à la hauteur du rôle crucial qu’ils jouent, autant dans la définition de notre culture que dans l’impact économique indéniable de leurs œuvres musicales. C’est avec bonheur et fierté que nous saluons leurs réussites et les félicitons pour leurs Prix SOCAN. »

Le gala a également été l’occasion de souligner la contribution exceptionnelle des compositeurs et éditeurs de musique pour le petit et le grand écran à cette industrie et à l’économie en général. Ainsi, parmi les lauréats de la soirée, comptait Rudy Toussaint et ses éditeurs Éditions Marie Claire, Ole et Intermède Music qui sont repartis avec deux trophées, ainsi qu’Edouardo Noya Schreus qui a reçu le prix MUSIQUE DE FILM pour Mommy de Xavier Dolan.

Les auteurs, compositeurs et éditeurs de onze titres consacrés CLASSIQUES DE LA SOCAN – des œuvres musicales totalisant au moins 25 000 passages radiophoniques – ont ainsi été récompensés. Parmi celles-ci : des titres de « l’indomptable » rocker Éric Lapointe, du regretté Dédé Fortin et ses illustres Colocs, de Luc Plamondon et de Nelson Minville. Certains de ces CLASSIQUES interprétés par des invités qui ont su surprendre l’auditoire : Fanny Bloom a chanté Terre promise, Matt Holubowski s’est approprié N’importe quoi et King Melrose a « rocké » Marie Stone, trois classiques d’Éric Lapointe.

Alfa Rococo a revu Piaf chanterait du rock (Luc Plamondon/Germain Gauthier) qu’a popularisé la chanteuse Marie Carmen. Roch Voisine a bercé l’assistance avec Ma mère chantait toujours de Luc Plamondon et François Cousineau, alors que Jérôme Couture reprenait Les bras de Satan, le grand succès de l’auteur-compositeur-interprète Nelson Minville, qui recevait également un prix Chanson populaire pour Là dans ma tête, co-écrite avec Marc Dupré et Gautier Marinof.

À PROPOS DE LA SOCAN
La SOCAN est une organisation appartenant à ses membres qui représente les droits d’exécution de plus de quatre millions de créateurs et d’éditeurs de musique au pays et à travers le monde. La SOCAN est fière de jouer un rôle d’avant-garde pour assurer le bien-être à long terme de ses plus de 135 000 membres canadiens et de l’écosystème musical canadien dans son ensemble. La SOCAN perçoit des droits de licences de plus de 130 000 entreprises au pays et distribue ces redevances à ses membres ainsi qu’aux sociétés d’auteurs affiliées internationales. La SOCAN distribue également à ses membres les redevances qu’elle reçoit des organisations affiliées internationales pour l’utilisation de leur musique à travers le monde.

CONTACTS MÉDIAS
SOCAN : Éric Parazelli, (514) 844-8377, poste 4934, parazellie@socan.ca
SIX MEDIAS (pour demandes d’entrevues) : Audrée Loiselle, (514) 544-7013,audree@sixmedia.ca