Vote Logo

Profil du candidat auteur

ROSS J HARDY

Ross J Hardy est chef de la direction de l'entreprise torontoise hard. Il possède une vaste expérience dans l'industrie internationale de la musique libre de droits.

À titre de compositeur, Ross a produit plus de 3000 oeuvres pour une multitude d'éditeurs dans une soixantaine de territoires. Ses oeuvres ont été utilisées dans des milliers de productions télé et cinéma partout dans le monde. Élevé dans le nord de l'Ontario, il adopte une approche très terre à terre dans tout ce qu'il entreprend.

En 2008, après avoir passé plus de 15 ans à composer de la musique, Ross a transposé son énergie vers l'aspect organisationnel de la musique en intégrant l'équipe des licences de la SOCAN. Disciple convaincu de la protection des droits d'auteur, Ross a mis ses convictions au travail et a oeuvré jour et nuit, souvent déguisé, afin de traquer les entreprises utilisant de la musique sans licence de la région de Toronto, des propriétaires de boîtes de nuit peu recommandables aux plus gros promoteurs de spectacles. Dans son combat pour la défense des droits des membres de la SOCAN, Ross a du même coup généré d'importantes sources de revenus qui auraient autrement échappé à l'organisation.

En tant que leader de son secteur industriel, Ross a été recruté par ole Media Management, une entreprise indépendante majeure, en 2009, afin de construire et diriger le porte-folio de musique libre de droits de l'entreprise. Grâce au déploiement de nouvelles technologies, au développement d'interfaces Web, à l'acquisition d'entreprises et de catalogues majeurs, tout en supervisant les ventes à Los Angeles et Toronto et en mettant sur pied des ententes de sous-publication et de ventes dans plus de 30 pays, Ross a su bâtir une division de musique libre de droits pour ole qui a fait de l'entreprise un joueur de taille dans cette industrie.

Après son passage chez ole, Ross est retourné à ses racines et a fondé sa propre entreprise, hard Music Design (www.hardmd.com). En tant que copropriétaires de hard, Ross et le président de l'entreprise, le compositeur canadien de renom Craig McConnell, ont produit plus de 1500 pièces et mis sous contrat 24 talentueux compositeurs canadiens au cours de la dernière année. hard est désormais un leader dans la gestion d'actifs musicaux, la construction de métadonnées, en plus de jouir d'une redoutable division du marketing. Afin d'accroître les parts de marché de hard, Ross a conclut des accords de représentation du catalogue de son entreprise dans tous les territoires majeurs.

Q:  À votre avis, quelles seront les questions importantes pour les membres de la SOCAN au cours des trois prochaines années ?
RJH: Les principales préoccupations de la SOCAN pour les trois années à venir s'articulent toutes autour de notre stratégie numérique nationale et internationale.

La SOCAN n'a d'autre choix que d'améliorer la qualité de ses systèmes Web, à commencer par une machine de collecte de métadonnées robuste, ainsi qu'une interface utilisateur de premier niveau. La SOCAN devra également soutenir ses membres avec des normes pour ses métadonnées afin d'améliorer la saisie de données.

Établir de nouveaux partenariats avec de grandes entreprises du domaine numérique afin d'obtenir des services efficaces et automatisés de rapport de feuille de chronométrage (cue sheet) sera une autre priorité. Parmi les leaders de ce domaine, on peut penser à Soundmouse, AdRev et Tunesat, notamment.

Rendre plus efficace nos système de gestion internationale des oeuvres musicales est un de principaux défis que devra relever la SOCAN. Faire passer Music Mark du stade d'essaiau déploiement complet représente d'ailleurs une étape importante dans nos relations avec BMI et ASCAP.

Parmi les autres défis auxquels fait face la SOCAN, on peut penser à la récente restructuration de la division des services aux membres qui s'est dotée d'un mandat d'offrir une valeur ajoutée grâce à un service semblable au A&R dont l'objectif est d'arriver à une approche proactive de réseautage et de développement des affaires pour les membres de la SOCAN. Je crois qu'afin de garder un bon équilibre, la collecte et l'administration des redevances devraient demeurer les principales priorités de la SOCAN et son champ de compétence principal. Je crois de plus que c'est au Conseil d'administration qu'il incombe d'assurer que cet équilibre est maintenu.

Q: Quelle contribution apporteriez-vous au conseil de la SOCAN ?
RJH: En tant qu'ardent défenseur de la protection des droits d'auteur j'ai souvent et littéralement mis mon intégrité physique en danger afin de défendre les droits des créateurs et des propriétaires de musique [voir bio]. Mon passage à la SOCAN dans les équipes de développement des affaires et des licences m'ont permis d'acquérir une expérience appliquée de toutes les divisions de l'organisation: services aux membres, licences, répartition, technologies de l'information et juridiques. Je crois que cette perspective unique m'a permis d'acquérir une compréhension intime du fonctionnement d'une ODE.

Ma vaste expérience dans l'industrie, mon réseau de contacts professionnels dans l'industrie numérique, ainsi que ma position de chef de file de l'industrie de la musique libre de droits, en plus de ma compréhension en profondeur de l'aspect commercial de la musique feront de moi un membre solide et viable du Conseil d'administration de la SOCAN.

Bien que j'ai déjà siégé annuellement sur le Conseil d'une oeuvre caritative auparavant, un siège au CA de la SOCAN serait une première expérience pour moi. J'apporterai ma passion, mon professionalisme, une perspective nouvelle et une conviction inébranlable qu'il faut terminer ce que l'on entreprend.

Liste complète des candidats auteurs