Back to top

Si vous êtes un compositeur dont la musique a été jouée où que ce soit, vous devriez devenir membre de la SOCAN afin de toucher les redevances qui vous reviennent de droit. Si vous êtes un compositeur de musique à l’image dont les compositions ont été jouées dans un film ou à la télévision, la SOCAN obtient les informations relatives à toutes ces exécutions, perçoit les sommes dues et vous les remets sous forme de redevances. Si vous êtes un compositeur de nouvelle musique classique dont les symphonies, opéras, suites, musiques de chambre, œuvres chorales ou autres ont été exécutées dans une salle de concert licenciée par la SOCAN, un auditorium, un conservatoire ou ailleurs, la SOCAN perçoit ces redevances et vous les remets. Nous effectuons également des représentations auprès du gouvernement en votre nom afin d’assurer que vos droits d’auteur sont respectés et que vous êtes adéquatement rémunérés pour l’utilisation du fruit de votre travail. Lorsqu’il est question d’être payés pour l’exécution de vos œuvres, nous en faisons notre affaire.

Question

Quelle est la différence entre la SOCAN et Ré:Sonne ?

A.

La SOCAN représente les droits d’exécution des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (les gens qui ont créé les compositions à la base des enregistrements sonores) afférents à leurs compositions musicales. Ré:Sonne représente les droits d’exécution des enregistrements sonores des interprètes et maisons de disques (les gens qui ont interprété et enregistré les compositions représentées dans ces enregistrements sonores) pour ces enregistrements sonores.

Michel Corriveau
Member

Michel Corriveau

Premier récipiendaire du tout premier prix Compositeur de musique à l’image de l’année au Gala de la SOCAN 2017, à Montréal, le membre SOCAN Michel Corriveau, créateur d’une grande sensibilité, façonne des atmosphères sur mesure en mélangeant les sons et les instruments, en jonglant avec les émotions et en mariant le traditionnel à la haute technologie. Ses musiques ont accompagné les images de dizaines de productions québécoises dont « Bon Cop, Bad Cop » (2007), « Ésimésac » (2013), « Les Pays d’en haut » (SRC), « Mensonges » (TVA) et « Prémonitions » (AddikTV), en plus de la série française « Versailles » (Canal+). Son travail sur le long-métrage Anna a également été souligné à la fois au Gala Québec Cinéma et aux Prix Écrans canadiens, en plus d’être récompensé au Los Angeles Independent Film Festival Awards.