Back to top

Si les œuvres musicales sont le moteur de l’industrie de la musique, les éditeurs sont le vaisseau par lequel ces œuvres voyagent de par le monde et nous imprègnent. Pendant que vous, éditeurs membres de la SOCAN, œuvrez à diffuser le plus largement les œuvres de votre catalogue grâce à leur exécution, nous obtenons les informations relatives à ces exécutions partout dans le monde. Lorsqu'elles sont jouées, par diverses entreprises sur la planète, la SOCAN reçoit l'information sur ces exécutions et perçoit les sommes qui vous reviennent pour ensuite vous les remettre sous forme de redevances. Nous effectuons également des représentations auprès du gouvernement afin d’assurer que les œuvres musicales protégées par un droit d’auteur inscrites à votre catalogue soient protégées par des tarifs et d’autres lois favorables, assurant ainsi que vous soyez toujours rémunérés équitablement pour l’utilisation de ces œuvres. Nous soutenons votre entreprise en soutenant les auteurs et compositeurs des œuvres inscrites à votre catalogue, car lorsque nous soutenons leur créativité et leur développement, cela se traduit par plus d’œuvres de meilleure qualité pour votre entreprise. Lorsqu’il est question d’être payés pour l’exécution de vos œuvres, nous en faisons notre affaire.

Question

Quelle est la différence entre la SOCAN et Ré:Sonne ?

A.

La SOCAN représente les droits d’exécution des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (les gens qui ont créé les compositions à la base des enregistrements sonores) afférents à leurs compositions musicales. Ré:Sonne représente les droits d’exécution des enregistrements sonores des interprètes et maisons de disques (les gens qui ont interprété et enregistré les compositions représentées dans ces enregistrements sonores) pour ces enregistrements sonores.

Ariane Moffatt
Member

Ariane Moffatt

Depuis son premier album « Aquanaute », en 2002, la membre SOCAN Ariane Moffatt est indissociable de la chanson francophone actuelle et cumule les trophées et récompenses. « Le cœur dans la tête » (2005), présente une démarche qui s’ouvre à de nouvelles sonorités. Suit « Tous les sens » (2008), parfait cocktail de groove et de refrains qui s’installent dans l’imaginaire. En 2013, elle recevait par ailleurs le Prix Lutte contre l’homophobie, remis par la première ministre du Québec Pauline Marois. Trois ans après « MA » (2012), album bilingue, Ariane poursuit sa trajectoire avec « 22h22 », un disque de pop onirique, et dont le succès radiophonique de ses chansons lui vaut le prix de l’auteure-compositrice de l’année lors du Gala de la SOCAN 2016.