Back to top

Si vous êtes un compositeur dont la musique a été jouée où que ce soit, vous devriez devenir membre de la SOCAN afin de toucher les redevances qui vous reviennent de droit. Si vous êtes un compositeur de musique à l’image dont les compositions ont été jouées dans un film ou à la télévision, la SOCAN obtient les informations relatives à toutes ces exécutions, perçoit les sommes dues et vous les remets sous forme de redevances. Si vous êtes un compositeur de nouvelle musique classique dont les symphonies, opéras, suites, musiques de chambre, œuvres chorales ou autres ont été exécutées dans une salle de concert licenciée par la SOCAN, un auditorium, un conservatoire ou ailleurs, la SOCAN perçoit ces redevances et vous les remets. Nous effectuons également des représentations auprès du gouvernement en votre nom afin d’assurer que vos droits d’auteur sont respectés et que vous êtes adéquatement rémunérés pour l’utilisation du fruit de votre travail. Lorsqu’il est question d’être payés pour l’exécution de vos œuvres, nous en faisons notre affaire.

Question

Combien d’années en arrière puis-je réclamer des redevances ?

A.

Cela dépend de la politique de l’ODE dans le territoire de l’utilisation. Toutefois, la norme établie par la CISAC (la Confédération internationale des sociétés d’auteurs et de compositeurs) est de trois ans. Plus tôt vous avertissez la SOCAN d’un paiement présumé manquant, meilleures sont nos chances de récupérer ces redevances pour vous.

Karim Ouellet
Member

Karim Ouellet

Il a coulé beaucoup d’eau sous les ponts depuis la sortie de « FOX », premier album du membre SOCAN Karim Ouellet, sacré « Francophone Album of the Year » aux Gala des prix JUNO 2014. Originaire de Dakar et fièrement campé dans un Québec qui l’a vu grandir, Karim Ouellet décline une pop qui flirte du côté du soul, du reggae, du rock, et de l’électronique avec une grâce clairsemée de désinvolture. L’auteur-compositeur-interprète s’est rapidement taillé une place sur les ondes des radios québécoises, lui permettant de cumuler les no. 1 et les prix « Chansons populaires » dans les galas de la SOCAN à Montréal. Déjà fort de plus de 200 spectacles à travers la grande francophonie, il est passé maître dans l’art d’évoquer le sentiment amoureux au diapason d’une pop feutrée.