Back to top

Si vous êtes un compositeur dont la musique a été jouée où que ce soit, vous devriez devenir membre de la SOCAN afin de toucher les redevances qui vous reviennent de droit. Si vous êtes un compositeur de musique à l’image dont les compositions ont été jouées dans un film ou à la télévision, la SOCAN obtient les informations relatives à toutes ces exécutions, perçoit les sommes dues et vous les remets sous forme de redevances. Si vous êtes un compositeur de nouvelle musique classique dont les symphonies, opéras, suites, musiques de chambre, œuvres chorales ou autres ont été exécutées dans une salle de concert licenciée par la SOCAN, un auditorium, un conservatoire ou ailleurs, la SOCAN perçoit ces redevances et vous les remets. Nous effectuons également des représentations auprès du gouvernement en votre nom afin d’assurer que vos droits d’auteur sont respectés et que vous êtes adéquatement rémunérés pour l’utilisation du fruit de votre travail. Lorsqu’il est question d’être payés pour l’exécution de vos œuvres, nous en faisons notre affaire.

Question

Dois-je tout de même obtenir une licence de la SOCAN si je n’utilise pas de musique faite au Canada ?

A.

Oui. Une licence de la SOCAN vous accorde la permission d’utiliser les œuvres musicales protégées par un droit d’auteur des membres de la SOCAN ainsi que des membres des sociétés internationales de droits d’exécution affiliées partout à travers le monde. Grâce à des ententes avec les organisations internationales de droits d’exécution, la SOCAN émet des licences pour virtuellement toute musique exécutée en public par les entreprises canadiennes. La SOCAN transfère ensuite les sommes correspondantes à la société concernée, et vice-versa.

Grimes
Member

Grimes

Lorsque les listes des meilleurs albums de l’année 2015 ont été publiées, la membre SOCAN Grimes figurait au Top 3 de Rolling Stone, Pitchfork, Billboard et du New York Times. Artiste éminemment indépendante, Grimes s’est imposée sans compromis. Elle écrit, enregistre et produit elle-même toute sa musique, et celle-ci va de la pop la plus sucrée formatée pour la radio aux attaques industrielles en passant par des rythmes électros irrésistibles. Elle crée également ses propres pochettes, réalise ses vidéoclips et elle a même créé sa propre fragrance. Tout aussi à l’aise dans un Comic-Con que sur la passerelle d’un défilé de mode, cette véritable femme-orchestre de la Renaissance est devenue la Sainte Patronne des milléniaux.