Back to top

Musique de Noël : un excellent retour sur investissement pour les commerces

Toronto, le 26 novembre 2019 — Les Canadiens aiment la musique de Noël et ils ont hâte d’en entendre durant la période menant aux fêtes dans les commerces, restaurants et autres espaces publics. Une récente étude d’Entandem sur la musique de noël1 menée par la firme de sondage Léger a révélé qu’un tiers des Canadiens restant dans un magasin plus longtemps en raison de la musique qui y est diffusée, ce qui démontre avec éloquence le rôle que joue la musique dans l’atmosphère du temps des fêtes et sur le comportement des consommateurs.

Cette étude a sondé plus de 1500 Canadiennes et Canadiens et elle a également démontré que 80 % d’entre eux croient que la musique rend leur magasinage des fêtes plus agréable et près des trois quarts se disent satisfaits de la musique de Noël qu’ils entendent dans les magasins, à la radio et à la maison. Plus d’un quart — 27 % — ont toutefois répondu qu’une meilleure sélection et une plus grande variété de chansons de Noël pourraient améliorer leur expérience de magasinage, et seulement un Canadien sur dix affirme détester la musique du temps des fêtes.

« Les gens ont un rapport émotionnel à la musique de Noël et les entreprises peuvent se servir de cet attachement afin de créer des expériences positives pour leurs clients durant le temps des fêtes », a déclaré Amadou Tall, directeur d’Entandem. « Les résultats du sondage sur la musique de Noël d’Entandem démontrent bien que les Canadiens aiment la musique de Noël et que celle-ci les motive à demeurer plus longtemps dans un commerce, en plus de leur rappeler que c’est le temps de magasiner leurs cadeaux de Noël lorsqu’ils entendent cette musique. »

En effet, à l’approche du temps des fêtes, un quart des Canadiens ont affirmé que le fait d’entendre de la musique de Noël dans les magasins est leur premier rappel que c’est le temps de magasiner pour Noël, tandis que 20 % des Canadiens se disent inspirés à magasiner lorsqu’ils entendent de la musique de Noël dans les commerces.

Les Canadiens sont également très catégoriques sur le bon moment pour commencer à faire jouer de la musique de Noël : 52 % des répondants ont affirmé ne pas vouloir entendre de musique de Noël avant le mois de décembre.

On retrouve, parmi les autres faits saillants de l’étude Entandem sur la musique de Noël :

  • Très peu de Canadiens n’aiment pas la musique de Noël. Seulement 13 % ont affirmé qu’ils n’apprécient aucunement cette joyeuse musique.
  • La musique donne le coup d’envoi de la saison du magasinage des fêtes. Près du quart des consommateurs se souviennent que c’est le temps de penser à leur magasinage des fêtes lorsqu’ils entendent cette musique, un déclencheur qui se classe au troisième rang derrière le changement de saison et l’apparition des décorations de Noël.
  • La musique, le cadeau qui donne encore et encore. Plus de 75 % des Canadiens aiment entendre de la musique de Noël lorsqu’ils magasinent, à la radio et à la maison.
  • La musique égaye le magasinage des fêtes. Trente-et-un pour cent des consommateurs affirment être restés dans un magasin plus longtemps à cause de la musique qui y jouait.
  • Les Québécois préfèrent la musique de Noël traditionnelle. Plus d’un tiers (34 %) des résidents du Québec affirment que leur musique préférée pour magasiner sont les chants de Noël traditionnels — comparativement à 25 % dans le reste du Canada.

Un juste équilibre entre musique traditionnelle et moderne est le mieux coté, néanmoins 12 % des répondants âgés de 18 à 34 ans préfèrent des chansons de Noël modernes, comparativement à seulement 4 % des répondants de 45 ans et plus. Par ailleurs, 62 % des répondants sont contents d’entendre de la musique de Noël au restaurant, et les répondants âgés de 18 à 34 ans préfèrent entendre un DJ jouer cette musique en personne (10 %) que ceux âgés de 35 ans et plus (2 %).

Les détaillants, restaurants et bars, entre autres, peuvent créer des expériences uniques durant le temps des fêtes en proposant à leurs clients des façons créatives de profiter de cette musique.

« Un restaurant qui diffuse habituellement de la musique enregistrée pourrait proposer de la musique de Noël en direct, par exemple. Les commerces de vente au détail le peuvent également, soit par une chorale ou un DJ afin d’attirer les clients et les inciter à magasiner », ajoute Amadou Tall.

L’étude d’Entandem démontre comment la musique joue un rôle important dans le magasinage des fêtes et l’expérience en restaurant. Les entreprises licenciées auprès d’Entandem, une coentreprise de RÉ:SONNE et SOCAN, deux collectifs de droit d’auteur bien établis, comprennent la réelle valeur que la musique leur apporte tout au long de l’année. En détenant les licences musicales appropriées, ces entreprises peuvent faire jouer toute la musique qu’elles souhaitent de manière légale et éthique tout en s’assurant que les créateurs de cette musique sont rémunérés.

Les entreprises qui souhaitent en savoir plus sur les licences musicales dont elles pourraient avoir besoin peuvent consulter le entandemlicensing.com.

1 Ce sondage auprès de 1537 Canadiens a été complété en ligne du 8 au 11 novembre 2019. Un échantillon probabiliste de même taille aurait une marge d’erreur de +/- 2,5 %, 19 fois sur 20.

À propos d’Entandem
Entandem est une entreprise à but non lucratif créée par RÉ:SONNE et la SOCAN, deux collectifs de droit d’auteur canadiens reconnus, afin d’administrer l’octroi de licences pour la musique en direct et enregistrée. Entandem travaille avec des milliers d’entreprises partout au pays afin de leur permettre d’utiliser la musique de manière éthique, légale et responsable en toute simplicité. L’argent collecté par Entandem par le biais de ces licences musicales est ensuite réparti sous forme de redevances aux créateurs de cette musique — auteurs, compositeur, éditeurs, interprètes et maisons de disques — et l’entreprise joue un rôle crucial dans le maintien d’un écosystème musical canadien durable. Pour en savoir plus, visitez le entandemlicensing.com.

Contacts média (et pour obtenir un sommaire du sondage) :

Capital-Image, Justine Lord-Gibelleau, 514.739.1188 poste 223, jlgibelleau@capital-image.com

Eric Parazelli, 514.844.8377 poste 4934, eric.parazelli@socan.com
Anne Yourt, 416.355.5888, ayourt@resound.ca